Saint-Germain des Prés

Rédigé par Annie - - Aucun commentaire

Saint-Germain des Prés, mes souvenirs d'enfant...

"Il n'y a plus d'après à Saint-Germain des Prés, plus d'après-demain, plus d'après-midi, il n'y a plus qu'aujourd'hui" (Juliette Greco)

Ah ! St-Germain ! une vieille histoire entre toi et moi. Toutes mes petites vacances furent bercées par ton ambiance bohème.

Commençons par les incontournables cafés, rendez-vous des intellectuels, écrivains, peintres et autres musiciens de l'époque. Le triangle d'or germanopratin.

Les 2 Magots ( appelés ainsi à cause des deux statues chinoises à l'intérieur).

Une petite précision : au quartier latin, on les appelle des bars (fréquentés par les élèves et les jeunes), tandis qu'à Saint-Germain, ce sont des cafés.

Le café de Flore , qui doit son nom à la statue qui lui faisait face

et la Brasserie Lipp, qui propose toujours sur sa carte, les plats présentés par son créateur alsacien ( cervelas rémoulade, choucroute et bière)

Entrons dans l'église Saint-Germain des Prés. Ancienne abbaye bénédictine du 4è siècle, dans le style gothique primitif, elle propose régulièrement concerts classiques ou gospell.

En sortant, le petit square Laurent Prache possède un buste de Lora Maar, sculpté par Picasso en hommage à son ami Apollinaire. La légende dit que ce buste fut volé, puis retrouvé dans la mairie d'Osny (95). Il a repris sa place initiale , mais....est-ce l'original ?

Traversons la rue de Rennes. Devant le n°4 se trouve une sculpture de Zadkine "Promethée" , celui qui avait piqué le feu sacré de l'Olympe...Resultat , Zeus le fait attacher à un rocher pour qu'un aigle lui dévore le foie, chaque jour.!

Juste à côté, une des 120 fontaines Wallace, créées à l'origine pour fournir de l'eau potable à la population (c'est toujours le cas aujourd'hui).

Petite devinette : savez-vous ce que représentent les cariatides enchâssées sous le chapeau ?

Allez, je vous aide: la bonté, la simplicité, la charité et la sobriété. Tout un symbole !

Certaines de ces fontaines ont été customisées...à vous de les retrouver !

Un peu de marche et nous voici sur la place de Furstemberg, chère aux artistes peintres.

Sur un des angles, on trouve le musée Delacroix, ici même où il a peint "La Liberté Guidant le Peuple"

Pas très loin, rue de Buci, se trouve le café Molière. L'illustre J.B.Poquelin y a habité et y a trouvé son fameux pseudo.

Et au fait, pourquoi Molière ? Toujours un mystère...

Petite surprise à faire à vos amis si vous passez dans le quartier.

Entrez à pied dans le Parking rue Mazarine, descendez l'escalier et là, se trouvent deux vestiges de l'enceinte de Philippe Auguste.

Dans le passage du Commerce, se trouve le fameux restaurant "Le Procope", créé en 1686, et qui fut un haut lieu de réunion des révolutionnaires tels que Marat et Danton.

En face, la cour de Rohan, derrière ses verrières,  abrite l'ancien atelier de Balthus.

Encore un peu de marche pour se retrouver devant le théâtre de l'Odéon, classé monument historique grâce à sa construction "à l'italienne".

Tel un Phenix il va brûler  (2 fois) mais tient toujours sa place, même après avoir été un des nombreux endroits occupés lors des événements de mai 68.

A ce propos, connaissez vous l'origine de l'expression "Merde !" qu'on dit aux acteurs avant une représentation ?

Les spectateurs arrivaient en calèche, et plus il y avait de crottin de cheval devant le théâtre, plus il y avait de spectateurs, et donc, la pièce allait être un succès.

En effet, il est absolument interdit de souhaiter "bonne chance" à un acteur avant un spectacle.

Petite balade au vert autour du Luxembourg. A l'époque, il y avait un château dans le jardin Le château de Val Vert (ou Vauvert).Abandonné au 13e siècle, il devient le repaire de brigands qui attaquent les voyageurs.Les parisiens terrifiés, étaient persuadés que des fantômes et même le Diable s'y cachaient.

L'expression " au Diable Vauvert" vient de cette époque et qualifie un voyage dangereux.

Juste en face, sous les arcades de la rue de Vaugirard, on trouve un mètre étalon. Il servait aux vendeurs de textiles pour mesurer les pièces d'étoffe.

Il en existe un autre, place Vendôme.

 

Au 36 rue St Sulpice se trouve une maison étroite et décorée . C'est une ancienne maison close.

Et nous terminons notre visite par l'église Saint-Sulpice, Vous avez forcément entendu parler du "Da Vinci Code" de Dan Brown. Il y parle de la fameuse méridienne , une ligne de laiton entre deux trous, qui dévoile son secret à midi lorsqu'un rayon de soleil passe par un vitrail et projette une tache lumineuse sur la ligne.

J'ai testé pour vous :  http://www.pariszigzag.fr

Merci à la charmante Laurine qui nous a fait partager son amour et ses connaissances de ce quartier cher à son coeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article :

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site
Capcha
Entrez le code de l'image